1592, rue Montarville
saint-bruno (québec)
j3v 3t7

T 450 653-6000
F 450 461-2995
MTL 514 990-7269

Les perspectives immobilières

La Réserve fédérale américaine mieux connu sous le vocable la FED a lancé jeudi le 13 septembre un nouveau plan offensif pour soutenir l’économie américaine. Non seulement a-t-elle annoncer le rachat de 40 milliard de dollars de dette immobilière par mois et la poursuite de ses achats d’actifs jusqu’à ce que le marché de l’emploi s’améliore de manière significative, mais la FED rachètera des titres adossés à des créances immobilières émis par des organismes de refinancement hypothécaires parapublics tel Fannie Mae, Freddie Mac, gros joueurs dans le milieu du financement hypothécaire.

En changeant radicalement l’orientation de sa politique monétaire américaine, la FED ne fixe cette fois pas de date de fin pour ce nouveau programme. Bien au contraire, elle décide de lier directement ses rachats d’obligations non conventionnels à la situation économique. Elle est prête à les augmenter et à employer d’autre moyens si nécessaires pour permette une amélioration soutenue du marché du travail.

De plus, la Réserve fédérale promet de maintenir son taux directeur, actuellement à 0%, quasi nul depuis plus de trois an et demi au moins jusqu’à la mi-2015.

Voici une nouvelle qui devrait réjouir tous ceux qui envisagent devenir propriétaire au cours des prochaines années ou qui auront à renouveler leurs hypothèques. Les taux hypothécaires qui, au cours des dernières années ont rarement été aussi bas, devraient, par conséquent, demeurer stationnaires pour de nombreux mois à venir.

Par ailleurs, le marché immobilier de la région de Montréal devrait continuer de se maintenir, le nombre de propriétés disponibles étant relativement faible en rapport avec le nombre d’acheteurs à la recherche de propriétés.

Toutefois, l’évolution de l’économie mondiale vient un peu freiner l’enthousiasme des acheteurs et ceux-ci réfléchissent davantage avant de se commettre, de sorte que nous remarquons qu’une nouvelle tendance semble se profiler : le marché immobilier semble tendre vers un équilibre. Il ne faudra pas se surprendre de voir des augmentations de prix moins spectaculaire au cours de la prochaine année.

L’immobilier demeure toujours la valeur sûre pour bâtir son patrimoine familial à l’abri des soubresauts financiers.

Micheline Beaugrand